Catégorie : Non classé

La prière de l’Angélus

Mettons à profit ce temps de confinement pour redécouvrir les prières les plus traditionnelles qui expriment le cœur même de notre foi chrétienne.

L’Angélus se prie trois fois par jour : le matin à 7h, le midi, le soir à 19h (ou tout autre horaire à votre convenance).

Il consiste à faire mémoire du mystère de l’Incarnation, et dans la prière finale, du mystère de la Rédemption.

Elle se présente sous forme d’un dialogue, entrecoupé de la prière de l’Ave Maria, mais peut fort bien se dire tout seul.

 

– « L’Ange du Seigneur porta l’annonce à Marie »

– « Et elle conçu du Saint Esprit »

Je vous salue Marie, pleine de grâce, ….

– « Voici la servante du Seigneur

– « Qu’il me soit fait selon ta Parole »

Je vous salue Marie, pleine de grâce, ….

– « Et le Verbe s’est fait chair

– « Et il a demeuré parmi nous »

Je vous salue Marie, pleine de grâce, ….

– « Prie pour nous, Sainte Mère de Dieu

– « Afin que nous soyons rendus dignes des promesses de Notre Seigneur Jésus-Christ »

Prions :

Daignez Seigneur répandre votre grâce dans nos âmes

afin qu’ayant connu par le message de l’Ange, l’Incarnation du Christ votre Fils

nous parvenions par les mérites de sa Passion et l’intercession de la Vierge Marie

à la gloire de sa Résurrection

par ce même Jésus, le Christ, notre Seigneur.

Amen.

Nous nourrir à la Table de la Parole

Puisque nous sommes temporairement privés d’accès à la Table de la communion eucharistique, si nous en profitions pour nous nourrir davantage à la Table de la Parole ?

Je vous propose aujourd’hui en introduction une belle citation de St Laurent de Brindisi :

« La Parole de Dieu est une lumière pour l’intelligence, un feu pour la volonté, afin que  l’homme puisse connaître Dieu et l’aimer.

Et pour l’homme intérieur, qui vit du Saint Esprit par la grâce, elle est du pain et de l’eau.

Mais du pain plus doux que le miel et le rayon, de l’eau meilleure que le vin et le lait.

Elle est, pour l’âme spirituelle, un trésor de mérites, c’est pourquoi elle est appelée or et pierre très précieuse.

Contre le cœur obstiné dans ses vices, elle est comme un marteau ;

contre la chair, le monde et le démon, elle est une épée qui met à mort tout péché[1]. »

[1] Laurent de Brindisi, Sermon sur le carême, II, 48-52 ; Œuvres complètes, 5, 1 ; cité dans LH III, 1164.

Fêter St Joseph à Mont-Luzin !