Auteur : P. Joseph-Marie Verlinde

Bientôt le retour à la normale ?

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU CONSEIL D’ÉTAT

Rassemblements dans les lieux de culte :

le Conseil d’État ordonne au Premier ministre de prendre des mesures moins contraignantes

Le juge des référés du Conseil d’État ordonne au Gouvernement de lever l’interdiction générale et absolue de réunion dans les lieux de culte et d’édicter à sa place des mesures strictement proportionnées aux risques sanitaires et appropriées en ce début de « déconfinement ».

Saisi par plusieurs associations et requérants individuels, le juge des référés du Conseil d’État rappelle que la liberté de culte, qui est une liberté fondamentale, comporte également parmi ses composantes essentielles le droit de participer collectivement à des cérémonies, en particulier dans les lieux de culte. Elle doit, cependant, être conciliée avec l’objectif de valeur constitutionnelle de protection de la santé.

Dans l’ordonnance rendue ce jour, le juge des référés relève que des mesures d’encadrement moins strictes que l’interdiction de tout rassemblement dans les lieux de culte prévue par le décret du 11 mai 2020 sont possibles, notamment compte tenu de la tolérance des rassemblements de moins de 10 personnes dans d’autres lieux ouverts au public dans le même décret.

Il juge donc que l’interdiction générale et absolue présente un caractère disproportionné au regard de l’objectif de préservation de la santé publique et constitue ainsi, eu égard au caractère essentiel de cette composante de la liberté de culte, une atteinte grave et manifestement illégale à cette dernière.

En conséquence, il enjoint au Premier ministre de modifier, dans un délai de huit jours, le décret du 11 mai 2020 en prenant les mesures strictement proportionnées aux risques sanitaires encourus et appropriées aux circonstances de temps et de lieu applicables en ce début de « déconfinement », pour encadrer les rassemblements et réunions dans les établissements de culte.

Le décret n° 2020-548 pris le 11 mai 2020 par le Premier ministre a défini les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire.

Le III de son article 10 prévoit que, comme pendant la durée du confinement, tout rassemblement ou réunion au sein des établissements de culte est interdit, à l’exception des cérémonies funéraires, qui sont limitées à vingt personnes.

Suite au déconfinement…

Chers amis,

Depuis plus d’un mois, nous vous avons proposé de suivre nos offices en direct, afin de vous permettre de prier avec nous en ces temps d’isolement et d’inactivité. Vous êtes très nombreux à nous avoir rejoint, de sorte que nous avons pu constituer une véritable communauté de prière et de fraternité « virtuelle ». Ensemble, nous avons pu louer Dieu, l’adorer et le célébrer, même s’il restait toujours la souffrance du jeûne eucharistique qui vous privait de la pleine communion sacramentelle.

Or voilà que le temps de confinement touche enfin à sa fin : vous allez reprendre le chemin du travail, vos enfants vont retrouver l’école, les amis vont pouvoir se rendre visite, la vie « normale » va peu à peu se réinstaller après ces 55 jours de rupture.

Il est dès lors logique que nous arrêtions progressivement nos émissions en direct, à commencer par les offices de la semaine.

Cependant, si aucune nouvelle ouverture ne s’annonce pour la célébration des messes dominicales, nous continuerons à assurer la transmission en direct de l’Eucharistie du Monastère dimanche prochain, et ceci aussi longtemps que la situation en paroisse demeurera précaire.

Ceci dit, ce n’est pas une raison pour ne pas poursuivre notre cheminement ensemble ! Nous continuerons à proposer sur notre site des programmes qui ne manqueront pas de vous intéresser.

Ainsi par exemple : une préparation à la fête de Pentecôte. Nous proposerons tous les jours, du lundi 25 au samedi 30 mai, une brève méditation sur l’Esprit Saint, qui nous aidera à mieux accueillir le divin Paraclet, et à nous laisser renouveler dans la grâce de notre baptême.

N’hésitez pas à nous faire connaitre vos attentes et vos désirs afin que nous puissions essayer d’y répondre, dans la mesure de nos moyens.

Soyez remerciés pour votre confiance et votre fidélité. Puisse notre communion fraternelle perdurer au-delà du déconfinement, car en ces temps difficiles, nous avons plus que jamais besoin de rester unis dans la prière, et de nous réconforter mutuellement.

Demeurons dans la bénédiction de la Trinité Sainte, et confions-nous les uns les autres à l’intercession de la Vierge Marie et à la protection de Saint Joseph,

P. Joseph-Marie