Le Mot du Père Curé

L’été est traditionnellement le temps de la transhumance : pour peu que nous en ayons les moyens, nous cherchons spontanément à nous dépayser quelques jours pour « casser » le rythme des activités quotidiennes et nous sortir de nos repères géographiques habituels. Nous savons tous par expérience combien ce genre de « dépaysement » est bénéfique : il apporte un véritable rafraîchissement du corps et de l’âme, comme si prendre de la distance par rapport à notre environnement quotidien nous aidait à déposer le fardeau de nos soucis. Il serait vraiment trop dommage que ce dépaysement ne porte ses fruits qu’au niveau physique et psychologique, et ne nous rafraîchisse pas aussi l’esprit ! D’autant plus que « l’exode d’été » est tout indiqué pour réveiller en nous l’attitude fondamentale du chrétien : ne sommes-nous pas des pèlerins du Royaume, en marche vers la Cité du Dieu vivant, où le Père nous attend ? Il ne tient qu’à nous que ce temps de vacances soit également fécond pour notre vie de foi, qu’il nous aide à sortir d’une piété qui s’est peut-être un peu refroidie en cours d’année ; qu’il favorise une salutaire prise de distance par rapport aux inévitables « disputes de clocher(s) » ; qu’il nous permette de dédramatiser d’éventuelles tensions, et surtout : qu’il nous aide à retrouver le chemin de l’intériorité.

Le long de toutes les routes de France et de Navarre, dans chaque village, il y a toujours une chapelle à découvrir, un lieu de pèlerinage à visiter : voilà une excellente occasion de se re-poser quelques instants dans le Seigneur. A la fraîcheur des voutes de nos belles églises, exposons-nous au soleil de l’amour de notre Dieu : là au moins nous ne risquons pas d’insolation ! Et n’oublions surtout  pas la messe du dimanche : je suis sûr que le curé de votre lieu de vacances fait des sermons inoubliables !
Que ceux qui ne peuvent partir ne se sentent pas exclus : les plus grands, les plus beaux voyages sont intérieurs. Les moines qui ne quittent jamais leur monastère (sauf exceptions : suivez mon regard !!!) sont de grands voyageurs, qui chaque matin reprennent la route à la découverte de nouveaux paysages spirituels, illuminés par la grâce.
Où que vous soyez durant cette période estivale, que le Seigneur refasse vos forces et vous comble de sa joie et de sa paix dans l’Esprit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *