prieres_up

Pouvant servir de préparation ou d’action de grâce à la Sainte Communion

Mon doux Jésus, vous seul me suffisez.
Ô mon amour ne permettez pas que je me sépare jamais de vous.
Qui suis-je donc, Seigneur,
que vous mettez tant de soins à rechercher mon amour?
Eh! qui pourrais-je aimer, si je ne vous aimais pas, ô mon doux Jésus?

Me voici, Seigneur ; disposez de moi selon votre bon plaisir.
Donnez-moi votre amour, c’est tout ce que je vous demande.
Faites que je sois entièrement à vous avant que je meure.

Père éternel, pour l’amour de Jésus-Christ, ayez pitié de moi.
Mon Dieu, je ne veux que vous et rien de plus ;
mon doux Jésus, que ne puis-je me sacrifier
pour vous qui vous êtes sacrifié pour moi!

Si je venais à mourir en état de péché, je ne pourrais plus vous aimer.
Maintenant que je le puis encore, je veux vous aimer autant que je le pourrai.
Je vous consacre tout ce qui me reste de vie.
Je veux ce que vous voulez, et rien que ce que vous voulez.

Faites, ô mon Dieu, que je vous voie apaisé contre moi,
la première fois que je vous verrai.
Vous ne m’abandonnerez pas; je ne vous laisserai jamais.
Nous ne cesserons de nous aimer, ô mon Dieu, dans cette vie et dans l’autre.
Mon ingratitude serait trop noire, si, après tant de grâces,
je ne vous aimais beaucoup.

Vous vous êtes donné tout à moi ; je me donne tout entière à vous.
Vous qui aimez qui vous aime, je vous aime, aimez-moi donc aussi.
Si je ne vous aime pas assez, donnez-moi l’amour que vous désirez de moi.
Vous m’avez obligée à vous aimer ;
donnez-moi la force de tout surmonter pour vous plaire.
Recevez l’amour d’une âme qui vous a donné tant de déplaisirs.
Faites-moi connaître, ô mon Dieu, quel bien infini vous êtes,
afin que je puisse vous aimer autant que je le dois.
Je veux vous aimer beaucoup en cette vie,
pour pouvoir vous aimer beaucoup dans l’autre.
J’espère, ô Dieu éternel, vous aimer éternellement.

Que ne vous ai-je toujours aimé !
Que ne suis-je morte avant de vous avoir offensé!
Je vous consacre ma volonté, ma liberté ;
disposez de moi selon votre bon plaisir.
Je veux que mon unique contentement soit de vous contenter,
ô bonté infinie!

Ô mon Dieu, je me réjouis de votre béatitude infinie!
Vous êtes tout-puissant, rendez-moi sainte.
Vous m’avez cherchée lorsque je vous fuyais ;
vous m’avez aimée quand je dédaignais votre amour :
ne m’abandonnez pas maintenant que je vous aime et que je vous cherche.

Qu’aujourd’hui soit le jour où je me donne tout à vous!
Infligez-moi toutes sortes de châtiments ;
mais ne me privez pas de la faculté de pouvoir vous aimer.

Je vous remercie de ce que vous me donnez le temps de vous aimer.
Je vous aime, ô mon doux Jésus, je vous aime ;
et j’espère terminer ma vie en répétant encore :
Je vous aime, je vous aime.

Je veux vous aimer sans réserve,
et faire tout ce que je connaîtrai pouvoir vous plaire.
Je préfère à tous les applaudissements du monde le bonheur de vous plaire.
Je suis prête à éprouver toutes les peines,
pourvu que je vous aime, ô mon Dieu.

Oh! puissé-je mourir pour vous, ô mon Dieu qui êtes mort pour moi !
Oh! que ne puis-je faire que tout le monde vous aime comme vous le méritez!
Ô volonté de mou Dieu, vous êtes mon amour!
Ô Dieu d’amour! donnez-moi votre amour.

Ô Marie! attirez-moi tout à Dieu.
Ô ma Mère, faites que j’aie recours à vous.
C’est à vous qu’il appartient de me conduire à la sainteté :
c’est aussi ce que j’espère de vous.
Vivent Jésus notre amour, et Marie notre espérance!
Ainsi soit-il.

Saint Alphonse de Liguori