Le Mot du Père Curé

Père Verlinde

Le mois d’octobre est traditionnellement le mois du Rosaire. Une invitation à mettre cette année qui commence sous le patronage de la Vierge Marie – ce qui nous va bien à Notre-Dame des Lumières !
Lors de son pèlerinage à Lourdes en 2008, le pape Benoît XVI nous invitait à « rechercher le sourire de Marie », tout en précisant qu’il ne s’agissait pas « d’un sentimentalisme dévot ou suranné, mais bien plutôt de l’expression juste de la
relation vivante et profondément humaine qui nous lie à celle que le Christ nous a donnée pour Mère ».


La première réponse de Marie à Bernadette qui lui demandait son nom (3 mars 1858) ne fut-elle pas de lui sourire, avant de lui révéler son identité quelques jours plus tard ? Comme s’il nous fallait passer par son sourire pour pouvoir
pénétrer dans le mystère de sa Personne et de son Immaculée Conception. « Ce sourire poursuit le Pape, vrai reflet de la tendresse de Dieu, est la source d’une espérance invincible », à savoir de participer un jour, comme Marie, à la gloire de Jésus ressuscité. « En cette manifestation toute simple de tendresse qu’est un sourire, nous saisissons que notre seule richesse est l’amour que Dieu nous porte et qui passe par le cœur de celle qui est devenue notre Mère. Quêter ce sourire, c’est d’abord cueillir la gratuité de l’amour ; c’est aussi savoir provoquer ce sourire par notre effort pour vivre selon la Parole de son Fils Bienaimé, tout comme un enfant cherche à faire naître le sourire de sa mère en faisant ce qui lui plaît. Et nous savons ce qui plaît à Marie grâce aux paroles qu’elle adressa aux serviteurs à Cana : « Faites tout ce qu’il vous dira » (cf. Jn 2, 5). »
Puissent nos activités de cette année susciter le sourire de Marie, dans lequel nous puiserons le réconfort dont nous avons besoin pour persévérer dans la fidélité jour après jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *