Le Mot du Père Curé

Père Verlinde

Chers amis,

Le mois d’août nous est donné comme un dernier temps de recueillement, avant de nous élancer dans l’année pastorale nouvelle. C’est donc une période idéale de relecture de l’année écoulée, afin de rendre grâce à Dieu pour le bien qu’il nous a permis d’accomplir, et de tirer les leçons de nos échecs.

Il ne s’agit cependant pas d’une simple évaluation de l’efficacité de nos techniques pastorales, mais bien plutôt d’une relecture, à la lumière de l’Esprit Saint, de la manière dont le Seigneur a guidé notre vie personnelle et communautaire, tirant profit même de nos erreurs.  

Or pour être sûrs de la présence agissante de l’Esprit dans cette démarche, il est indispensable de nous établir fermement dans une attitude de louange. C’est en rendant grâce à Dieu pour le salut qu’Il nous offre gratuitement en son Fils Jésus-Christ, en Le bénissant de tout notre cœur pour sa Paternité bienveillante, que nous orientons vers Lui notre cœur et que nous nous disposons à nous laisser enseigner par l’Esprit.

N’est-ce pas le témoignage de Jésus lui-même, qui avant toute action, se tourne vers Dieu son Père pour le louer filialement : « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange » (Mt 11,25). Quant à la Vierge Marie, l’Église reprend chaque soir les paroles de son Magnificat, pour rendre grâce à Dieu de ses bienfaits : « Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur ! » (Lc 1,47). En précisant que c’est son « âme » qui loue le Seigneur, Marie souligne que ce ne sont pas seulement ses lèvres qui Le magnifient, mais toutes ses facultés : son intelligence, sa volonté, sa mémoire, son imagination : tout son être est mis au service de la louange de Dieu. Elle fixe ainsi le programme de l’Église-Épouse et de chacun de ses membres : magnifier Dieu en nous configurant, par nos pensées, paroles et actions, au Christ Époux : « Magnifiez avec moi le Seigneur, exaltons tous ensemble son Nom » (Ps 33,4).

Durant ce mois d’août, imitons la Vierge Marie en reprenant son Cantique d’action de grâce pour tous les bienfaits dont Il nous a comblés, et demandons-lui de nous révéler les signes de sa présence agissante au cœur de nos vies, pour que nous puissions mieux collaborer avec sa grâce durant l’année qui va bientôt s’ouvrir devant nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *